Quel est l'avenir de la photo

La photographie va évoluer

La question de l'avenir de la photographie est un sujet très vaste dont l'on peut débattre à peu près n'importe quand. Les évolutions technologiques - smartphone, nouveau capteur, mirrorless, augmentation de la capacité de stockage, de la rapidité et j'en passe - en sont un point essentiel que je ne couvrirai pourtant pas ici. Le dernier appareil à la mode, le nouveau smartphone avec quatre, huit ou quatorze objectifs ne m'intéressent pas vraiment. Ils ne sont que mes outils. Des outils accessibles de plus en plus facilement à monsieur tout le monde et qui, selon certains, mettent en péril le métier de photographe. Or selon moi, l'évolution de ces outils est une opportunité pour conférer à la photographie une place plus noble qu'auparavant.

La mise à disposition de nouveau outils pour la photo ouvre son avenir à de nouveaux artistes. Si tout le monde peut faire de la photo, celle-ci doit-elle devenir un loisir standardisé, vulgarisé et sans saveur ? Non, bien au contraire ! L'émergence de millions de photos chaque jour ne fait que rendre plus précieuse l'essence qui fait la qualité d'une photo. Je ne parle pas ici de l'exposition, de la profondeur de champ ou de la qualité du piqué. Mais de sa qualité artistique essentielle.

Vers une photo plus artistique

Chaque domaine qui s'ouvre au grand public implique, pour ses défenseurs et ses passionnés, de s'y livrer de façon encore plus complète. Si n'importe qui peut maintenant faire une belle photo de paysage, comment créer une image qui résonnera plus que les autres ? Pas en produisant la photo qui sera la plus belle, la mieux éclairée ni la plus "classe". Mais en s'y livrant corps et âme, en y apportant quelque chose d'autre que la qualité visuelle et technique. La technique et la technologie sont aujourd'hui au cœur des débats sur la photographie : quel smartphone sera le plus performant, qui aura le plus de megapixels, qui innovera le premier ? Toutes ces polémiques n'ont que peu de sens à mes yeux, plus encore aujourd'hui en 2020. Si certains outils novateurs verront sans doute le jour, la révolution du numérique a déjà été opérée pour nous offrir les clefs d'une approche nouvelle de la photo. Inutile de s'encombrer l'esprit avec la course à l'innovation des marques - pour le moment. Si vous voulez briller en photo, cherchez d'abord une brillante idée.

photo banane scotchée sur le pubis art

Le photographe de l'avenir est un artiste

On me demande parfois ce qui me différencie d'un autre photographe. Certains évoquent leur équipe, leurs clients, leur matériel, leurs efforts pour être à la page et à l'avant-garde de ce qui se fait mieux. Pour ma part, j'évoque simplement ce qui fait ma passion, les expositions qui me permettent de la partager et la reconnaissance d'institutions comme le Salon des Beaux-Arts. Même si elles sont bienvenues, je ne cherche pas à ajouter des médailles à mon tableau de chasse, que celles-ci prennent la forme de diplômes, de récompenses, de clients ou d'événements prestigieux. (On m'a déjà vanté les mérites d'un photographe qui a photographié des acteurs connus - tant mieux pour lui, mais quel intérêt pour la photographie ?) Je cherche plutôt à élever la photographie en la faisant toujours se surpasser, en essayant de me surpasser moi-même, mû par ce que le philosophe Nietzsche appelle la Volonté de Puissance.

Vous aurez beau avoir toute la technologie de l'avenir et la technique pour la maîtriser parfaitement, celle-ci ne servira à rien sans l'idée que sera là pour lui donner corps. Et sans la volonté de se battre et de tout mettre en œuvre pour réaliser cette idée. Si les grands esprits tels que Galilée, Einstein ou Gandhi ne s'étaient pas battus pour faire entendre leurs idées, personne ne serait aujourd'hui ici pour en parler. C'est dans l'adversité qu'ils ont pu briller. Nous autres photographes avons aujourd'hui la chance de les imiter.

Le métier de photographe menacé à l'avenir ?

Soyons francs : même s'il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton pour être photographe, il n'est pas trop compliqué, aujourd'hui, de réaliser ce que certains appellent une "bonne" photo. Ajouté à la facilité avec laquelle on peut en France se proclammer photographe professionnel, ce facteur fait peur à beaucoup de photographes. Il ne tient qu'à nous, vrais passionnés, de montrer ce qui nous différencie de ces concurrents qui se sont découverts photographes il y a quelques mois, comme ils auraient pu se découvrir organisateur d'événements ou coach sportif - des domaines que je respecte mais où l'on rencontre parfois des amateurs qui s'improvisent professionnels en brandissant leur SIRET. Si nous savons nous défendre, ils ne tiendront pas longtemps - même sans nous, ils se lasseront vite. Montrons notre passion, utilisons ces outils nouveaux que nous connaissons bien et dont nous pouvons saisir toute l'étendue pour élever notre style de photographie. Nous pouvons aussi baisser les bras et redevenir des photographes du dimanche. Chacun a sa vie, nous ne pouvons pas tous faire les mêmes choix, certains sont plus durs à prendre que d'autres et rares sont ceux que je blâmerai s'ils sont pris en notre âme et conscience. Si nous voulons faire perdurer l'avenir de notre passion, de notre métier, il nous faut nous surpasser et inventer une photographie nouvelle - au sens de son contenu, de ce qu'elle raconte, de ce qu'elle transmet. Créons plus qu'une photo.

belle jeune femme peinture sur corps tenant une toile colorée

Photo extraite de ma série Identité

Quelle est la photo de l'avenir ?

C'est sur cette question ouverte, qui peut paraître assez proche de la première mais qui s'en éloigne plus qu'on ne le pense, que je vais clore cet article. La photo de l'avenir s'imagine différemment pour chacun. L'avenir de la photo ne réside pas dans ces outils que sont les smartphones ou les capteurs, dont l'on nous parle sur tous les tons dans un but principalement commercial. Je parle évidemment des marques, des magazines, des salons, des influenceurs. Piochez les bons éléments mais ne soyez justement pas trop influencés. Ce ne sont pas eux qui feront l'avenir de la photo. Débridez votre volonté, votre imagination. C'est toi lecteur, qui fera, si tu t'en donnes les moyens, la photo de l'avenir - et j'ai hâte de la découvrir !

PS: Je code mon site moi-même et suis allergique aux newsletters, vous pouvez donc venir sur mon groupe facebook si vous souhaitez réagir ou discuter, et vous abonner à ma page pour connaître les dates des prochains articles et découvrir d'autres contenus ! Ou encore vous inscrire en m'envoyant un mail.

Partager
Tweeter
Les autres articles Polemique